Si vous aviez loupé le début de l’article rendez-vous à
http://www.lovesita-paris.com/marseille-1ere/

Au final et pour le plus grand bonheur de tout le monde, l’excursion se termine en triolisme interminable. Tout d’abord dans la voiture, où la barmaid distribue des fellations de pornstar, puis un peu partout après un quart d’heure de contemplation de ces paysages si rocambolesques !

Les calanques proposent des criques paradisiaques et c’est dans l’une d’elles que nos deux berlinois vont réellement « conclure l’affaire », avec une fin des plus heureuses en raison d’une double pénétration anale en milieu aquatique, rien que ça…

Dernière journée dans la cité phocéenne pour préparer la soirée de départ au château d’If. C’est déjà un séjour inoubliable et en plus ils leur restent le meilleur. Ils ont dégoté ces places dans une boîte échangiste de luxe en Allemagne où ils font un malheur chez les jeunes rentières du fait de leurs dispositions morphologiques ahurissantes.

Après un petit tournoi de pétanque à La Ciotat où ils ont moins bien tiré qu’a leur habitude, ils rentrent à leur hôtel pour se préparer. Thomas choisit la sobriété avec un costume trois pièces accompagné d’un noeud papillon pendant que Gunther opte pour un pantalon en soie retenu par des bretelles pincées d’argent.

La soirée commence à dix-neuf heures et les premières navettes traversent la baie les unes après les autres avec à son bord des créatures chaque fois de plus en plus belles. Ce manège rappelle les successions de passage aveugle des fourmis lorsqu’elles ont trouvé un bout de viande. Le balai est là aussi mécanique mais à une échelle bien moins grande numériquement parlant.

fourmis à la queue leu leu

Arrivées sur l’île, les personnes remontent la première plate-forme pour accéder au château et à ses trois tours. Les organisateurs ne veulent pas faire d’animation extérieure afin de ne pas provoquer de scandales. Ainsi, sur les trois hectares de l’île, seulement un cinquième est exploité. Le reste sera le théâtre de l’intimité de certains invités préférant s’isoler.

À l’intérieur, Günther et Thomas tombent des nues. Ils savent que ces soirées sont très sérieuses mais là, cela dépasse leurs espérances. La cour principale se transforme en vente aux esclaves sexuels avec de la monnaie de singe. Nos compagnons achètent un homme et une femme dans une hilarité expressive. L’homme passe ensuite la soirée à faire la vaisselle tandis que la femme reste exposée au mur en mimant une posture du « Déjeuner sur l’herbe » de Manet.

Vu les hurluberlus que nos amis rencontrent, ils sont vite mis à l’aise. L’ambiance est très bon enfant et les gens gloussent dans ce décor à thème. L’une des tours prend la fonction de latrines où les urophiles et scatophiles s’éclatent le gosier. Une autre devient une école improvisée pour soumis et soumises où les protagonistes font des sessions d’une demi-heure. Enfin, la troisième et dernière tour est entourée par des croix de Saint-Pierre où maîtres et maîtresses accueillent les volontaires. La cour centrale permet quant à elle d’accéder à ces trois lieux de débauche dans une ambiance chic et libertine où il est dégusté du foie gras en inculquant l’art de la levrette, en théorie et en pratique.

Auteur : le Concombre démasqué